Bonjour

 

 

TOUS  ENSEMBLE...

 

Que ce soit pour fuir le froid ou la sécheresse, trouver de la nourriture ou un partenaire, une règle prévaut chez les migrateurs : voyager en groupe !

 

 

Spider crab moults

 

Newly-moulted Giant Spider Crab

Panier de crabes...

La carapace des araignées de mer géantes Leptomithrax gaimardii peut mesurer jusqu'à 15 cm de largeur, et l'envergure de ses pattes, 70 cm. Elles vivent à une centaine de mètres de profondeur, au large des côtes ouest de l'Australie.  Lors de la période de reproduction, elles migrent par milliers vers les eaux peu profondes de la côte, où elles peuvent constituer un tapis d'un mètre d'épaisseur.   Les jeunes restent sur des fonds vaseux près du littoral.  En France, sur la côte atlantique, leurs proches cousines, les araignées Maja squinado, repartent au large pendant huit mois, en octobre-novembre, après la période de reproduction.  Une marche qui peut dépasser 150 km.

 

Afficher l'image d'origine

Maja squinado

 

 

Afficher l'image d'origine

 

Afficher l'image d'origine

Générations montantes...

A la fin de l'été, des dizaines de millions de papillons monarques, Danaus plexippus, venus des Grands lacs en Amérique du Nord, franchissent près de 5 000 km en deux mois, pour hiverner dans les forêts du Michoacan, au Mexique.  Au printemps, les monarques se reproduisent, et leur progéniture entame le retour vers le Nord.  Alors que le voyage vers le Sud se fait en une seule fois, le retour s'effectue pour une raison encore inconnue, sur cinq à six générations de papillons.

 

Afficher l'image d'origine

 

Afficher l'image d'origine

 

 

Afficher l'image d'origine

 

Oie des neiges

 

Au pas, à la nage et à tire-d'aile...

Les groupes d'oies des neiges, Chen cerulescens atlantica, comptent jusqu'à 500 000 individus.  Lors de la reproduction ( de début juin à début septembre ), elle vit dans la toundra de l'extrême-Arctique, près des côtes, ou sur les collines, à l'intérieur des terres, mais passe l'hiver sur la côte atlantique des Etats-Unis.  Elles volent à 55 km/h,  avec des pointes à 95 km/h, et est capable de franchir une distance de 1 000 km d'un seul tenant.  Elle nage aussi très bien, et peut marcher 30 km !

 

Afficher l'image d'origine

 

Afficher l'image d'origine

 

 

 

Afficher l'image d'origine

Marche à suivre...

Au printemps, la sardine du Pacifique, Sardinops sagax, quitte les eaux de la Californie pour rejoindre les aires d'alimentation près de la Colombie britannique, à l'ouest du Canada.   Elle retourne vers le sud à l'automne.  Cette migration est une aubaine pour de nombreuses espèces d'oiseaux marins, de poissons ( saumons ), mais aussi de mammifères ( dauphins, baleines à bosse ) dont les migrations saisonnières coïncident avec celles de la sardine.

 

Afficher l'image d'origine

 

Afficher l'image d'origine

 

A group of California Sea Lions feeding on Pacific Sardines offshore Baja, Mexico in the ...

 

 

Afficher l'image d'origine

 

Afficher l'image d'origine

Voyage gastronomique...

Un troupeau de près de 2 millions d'individus, principalement constitué de gnous bleus, Connochaetes taurinus, et de zèbres, mais aussi de buffles et de gazelles, traverse tout au long de l'année les 60 000 km2 de plaines entrele Kenya et la Tanzanie, à la recherche de nouveaux pâturages.  Dans le Parc National du Serengetti, dans le nord de la Tanzanie, cette grande migration forme une colonne de près de 40 km de longueur.  Franchir les cours d'eau aux rives glissantes et infestées de crocodiles, comme le fleuve Grumeti en Tanzanie, ou les rivières Mara et Talec au Kenya, constitue une épreuve redoutable pour les plus faibles !

 

http://us.123rf.com/450wm/andamanse/andamanse1210/andamanse121000006/15584714-crocodile-du-nil-crocodylus-niloticus-dans-l-eau-avec-la-pleine-reflexion-serengeti-tanzanie.jpg

 

Afficher l'image d'origine

 

http://www.stephaniebluche.com/flash/mammiferesterrestreherbivores/webview/LAM_0091.jpg

 

 

 

 

Afficher l'image d'origine

Les femelles et les petits d'abord...

Les caribous d'Amérique du Nord ( Rangifer tarandus ) passent, pour la plupart, l'hiver dans la taÏga.  Toutefois, les individus de la sos-espèce dite " de la toundra " ( du nom des plaines boréales du nord ) migrent au sud.  A la fin du mois d'août, les caribous de la toundra se rassemblent en troupeaux de dizaines de milliers d'individus, et entament un voyage vers des zones d'hivernage où ils s'accouplent.   Les caribous se rassemblent de nouveau au printemps pour la migration vers les aires de mise bas, situées au nord.  Ce sont les femelles gravides ( qui attendent des petits ) qui donnent le tempo.  Les jeunes les escortent, et les mâles ferment la marche.

 

Afficher l'image d'origine

 

Afficher l'image d'origine

jeune...

 

Afficher l'image d'origine

 

Afficher l'image d'origine

 

 

 

Bonjour