BARRE DE SEPARATION

 

 

clematis and roses:

 

 

Afficher l'image d'origine

LA CONSTANCE SPRY... belle comme l'art floral

David Austin, spécialiste anglais des roses, à l'origine de centaines de variétés, donna le nom de Constance Spry à sa première création : un rosier dont les fleurs dégagent un parfum curieusement oriental.   Son inspiratrice était pourtant bien anglaise.   Enseignante durant de longues années, Constance Spry abandonna les salles de classe pour l'art floral.  Elle excellait dans la composition des bouquets, souvent embellis de nombreuses roses anciennes.  C'est sa décoration florale qui fut choisie pour le couronnement de la souveraine Elizabeth II, en 1953.

 

 

Afficher l'image d'origine

LA DUCHESSE DE PORTLAND... le symbole des voyages

Margaret Cavendish Bentick, épouse du duc de Portland, s'intéresse aux fleurs dès sa plus tendre enfance, passée au coeur de l'Angleterre.  Devenue adulte, elle crée un jardin ancien, aide les artistes botanistes et finance les expéditions de chasse aux plantes inconnues.  La rose Duchesse de Portland fait sans doute partie des plants rapportés de Chine au XVIIIe siècle, et découverte en Italie.  Cramoisie, aux grandes étamines jaunes, elle porte ce nom depuis 1807, une initiatitive d'André Dupont, le jardinier de l'impératrice Joséphine.

 

 

"Lady of Shalott " forme rapidement une grande végétation buissonnante aux tiges légèrement recourbées. Les feuilles d’un vert moyen se parent de nuances séduisantes légèrement bronzées au début. Il y a relativement peu d’épines. Variété très vigoureuse et fiable avec une excellente floraison remontante.:

 

 

Afficher l'image d'origine

LA ROSA MUNDI... une histoire de reine

La légende veut que la belle Rosamund de Clifford, la maîtresse en titre de Henri II Plantagenêt, roi d'Angleterre, ait été assassinée par l'épouse trompée, Aliénor d'Aquitaine.  Son royal amant, très attristé par cette mort, aurait cueilli une rose en apprenant la nouvelle, exigeant qu'on lui donne le nom de la défunte.  La vérité historique est tout autre puisqu'en 1176, date de la mort de Rosamund, la reine avait été emprisonnée par son mari pour complot !  Reste sa fleur de petite taille, cramoisie et rayée de blanc.  Très ancienne, elle aurait été rapportée par les croisés.

 

 

Afficher l'image d'origine

LA ELLEN WILLMOTT...une passion anglaise

Des iris, des lilas, des primevères et des pivoines, mais aussi sept roses ( rien de moins ! ) portent le nom de cette Anglaise de l'ère victorienne.  L'une d'elles, obtenue en 1936, se distingue par la blancheur de ses pétales ondulés et son coeur d'étamines au ton plus soutenu.  Ellen Willmott découvre le jardinage, à 18 ans, lors du déménagement de sa famille à la campagne, en 1876.  Elle en fera la passion de sa vie et lui consacrera sa fortune.  Et elle réussira à se faire admettre du cercle très fermé des horticulteurs.

 

 

Pink Knock Out Roses with blue companion plants:

 

 

Afficher l'image d'origine

L'HAY-LES-ROSES, VILLE ET ROSERAIE...

Tout commence en 1899.  Un riche habitant de l'Haÿ, Jules Gravereaux, demande au paysagiste Edouard André de lui dessiner, dans sa résidence d'été, un espace où la rose constitue la seule décoration végétale... C'est, à l'époque, la première roseraie du monde !  En 1914, la ville lui rend hommage en se rebaptisant l'Haÿ-Les-Roses......

 

 

Afficher l'image d'origine

 

 

Afficher l'image d'origine

 

 

                                                                                                                                                                                                          F I N.

 

 

 

 

BARRE DE SEPARATION