Créer mon blog M'identifier

Belles Odorantes...

Le 22 juin 2017, 16:00 dans Humeurs 7

Résultat de recherche d'images pour "plantes de balcons : géraniums"

 

A U    B A L C O N 

A  CHAQUE SAISON  SON  PARFUM !

 

 

Résultat de recherche d'images pour "plantes de balcons : géraniums"

 

AU BALCON...

Offrez-vous sur votre balcon une explosion de parfums en glissant dans vos jardinières quelques plantes de saison, certes pas toujours spectaculaires, mais qui déploient de puissantes fragrances.

 

Résultat de recherche d'images pour "Plantes de jardinières : lobularias ?"

fleurs blanches : Lobularias...

 

Résultat de recherche d'images pour "Plantes de jardinières : surfinias ?"

Surfinias...

 

PETITES MAIS TRES PARFUMEES

Pour mettre en valeur les surfinias et autres géraniums, rien ne vaut le lobularia. Dè que l'air se réchauffe, ses minuscules fleurs blanches diffusent dans l'air une délicieuse odeur de miel.  Plantez-les au pied d'un freesia, autre incontournable de l'été.  Comment ne pas craquer pour cette si jolie fleur, aux coloris vifs ou pastel, réputée pour son parfum sucré-poivré ?  Bon marché, il se cultive facilement et fleurit tout l'été.   Vous retrouverez des notes tout aussi intenses chez l'oeillet mignardise, simple ou double, qui résiste bien à la sécheresse.

( CONSEIL : installez ces plantes à hauteur de vue, en mélange dans une jardinière; le parfum des unes ne gêne absolument pas celui des autres. )

 

Résultat de recherche d'images pour "Plantes de jardinières : freesias en jardinières, mélange de couleurs ?"

Freesias...

 

Image associée

Oeillets mignardise...

 

  • NOTES INATTENDUES
  • Pour titiller vos narines, offrez-vous un plant d'héliotrope, aux fleurs violettes ou blanches qui embaument de leur douce odeur de pain d'épice.  Ou encore, le curieux cosmos atrosanguineus dont les fleurs sombres offrent un authentique parfum de cacao.  A cultiver dans une jardinière en suivant de près l'arrosage.  Ce qui n'est pas nécessaire pour le Lantana, aux fleurs vivement colorées qui dégagent une délicieuse odeur d'agrumes.   Le pélargonium odorant vous réservera bien des surprises olfactives.  Il suffit de frôler son feuillage pour qu'il révèle d'agréables notes de rose, de fleur d'oranger ou de citronnelle.  la variété Lemon Fancy est d'ailleurs bien connue pour éloigner les moustiques.
  • ( CONSEIL : humez les fleurs le matin, quand le soleil réchauffe les pétales et que l'air est encore humide; c'est à ce moment-là que les arômes sont les plus intenses. )

 

Image associée

 

Héliotrope...

 

Image associée

Cosmos astrosanguineus...

 

Résultat de recherche d'images pour "plantes de jardinières Lantana"

Le Lantana...

 

Résultat de recherche d'images pour "plantes de jardinières Pélargonium"

Pélargonium...

 

PARFUMS DE NUIT

Si vous aimez l'odeur suave du gardénia, sachez qu'il existe une espèce à petites fleurs " Kleim's Hardy " qui peut vivre en extérieur.  Planté dans une terre acide, il embaume les chaudes soirées d'été.  A l'instar des Trompettes des Anges dont les énormes fleurs pendantes saturent l'atmosphère de leurs notes entêtantes.  Un arbuste à doper à l'engrais liquide, une fois par semaine.

( CONSEIL : cultivez ces plantes de patio à l'abri des courants d'air pour concentrer leurs fragrances. )

 

Résultat de recherche d'images pour "plantes de jardinières Gardénia " Kleim's hardy ""

Gardénia Kleim's Hardy...

 

Résultat de recherche d'images pour "plantes de jardinières Trompettes des Anges ?"

Trompettes des Anges...existent en plusieurs couleurs !

Résultat de recherche d'images pour "plantes de jardinières Trompettes des Anges ?"

Là ? En jaune...

 

Résultat de recherche d'images pour "plantes de jardinières Trompettes des Anges ?"

ici, en orange...et autres couleurs !

 

 

 

Résultat de recherche d'images pour "plantes de balcons : géraniums"

 

 

 

 

 

Retour de cure...

Le 5 juin 2017, 13:01 dans Humeurs 8

undreaming: “ { Venus’ Baths in the English Gardens of Caserta } ”

 

 

Mes chères aminautes,

me voici rentrée de cure, cure que j'effectue chaque année depuis l'an 2000, chaque année ! J'y suis bien obligée car ma rhumatologue ne supporte pas de " désistement ", étant donné l'état de tous mes os et articulations...Mais avec un temps aussi humide ? Eh bien, depuis mon retour, c'est pire qu'avant mon départ à Dax, le 13 mai ! Affreux...

 

http://massiveonlineaction.com/abstract-photography-tips-using-water/

 

Je ne vous ai pas oubliées, mes aminautes; j'ai même pu, parfois envoyer des messages lorsque j'avais quelque adresse...Mais j'ai eu une grande déception; c'est qu'à Dax, j'ai la possibilité, dans un lieu-ami, de me connecter et d'aller sur les Sites !

Alors, j'ai essayé plusieurs fois, mais vainement, de me connecter à Hellocoton....................sans résultat ! Cela m'a beaucoup contrariée, d'autant plus qu'avant mon départ, surchargée de rendez-vous, et de problèmes de santé, côté famille, je n'ai pas eu le loisir de vous laisser un message afin de vous annoncer mon départ ! J'espérais vraiment vous faire un gentil " Couvou " depuis Dax.

 

dekehlmark: “ Alexander Rothaug (1870-1946), Am Nixenstein. ”

 

Enfin, cette année, tout s'est correctement passé tout au long de ma cure.....de l'eau, toujours de l'eau, de 8 heures du matin, à midi,en baignoires, en cabines, et surtout, pour démarrer, le plus fatigant, l'épreuve de un quart d'heure, en " papillote ", allongée et tout enveloppée de boue ( le célèbre Péloïde de Dax ! ).

 

chasingthegreenfaerie: “ (via (74) Azaleas - Albert Joseph Moore | Green | Pinterest) ”

 

LE PÉLOÏDE, C’EST AVANT TOUT UNE RENCONTRE…ET QUELLE RENCONTRE.

 

Une rencontre naturelle et ancestrale entre les remontées d’eau thermale et le limon des berges de l’Adour. De cette union sont nés les premiers bourbiers naturels de l’Adour, excavations boueuses dispersées au gré des résurgences d’eaux thermales.
Cette rencontre, base essentielle de la boue locale ne suffit pourtant pas à en faire un produit thermal répondant aux exigences dacquoises. Ici, le mélange de l’argile et de l’eau est une base. Il faut y ajouter un climat clément et un ensoleillement large qui maintiennent les eaux du fleuve à bonne température. C’est sous l’effet de tous ces éléments que va se développer une visiteuse aussi discrète qu’indispensable, l’algue bleue, la fameuse cyanobactérie de Dax. Alors que se cache-t-il derrière ce nom aussi mystérieux que compliqué ? Tout simplement une des plus vieilles bactéries vivant sur terre. Ces bactéries utilisent en fait le soleil pour générer de l’oxygène. C’est le phénomène de la photosynthèse qui est, encore à ce jour, le principe élémentaire de la vie sur Terre. La présence de ces micro-algues dans le péloïde de Dax le rend donc unique et le différencie d’un banal mélange d’argile et d’eau thermale. Il n’existe pas de produit équivalent en France et il faut aller en Italie, à Abano, pour trouver un phénomène identique.

COMMENT EXPLIQUER LE CARACTÈRE EXCEPTIONNEL DU PÉLOÏDE ET LA CONSTANCE DE SON UTILISATION ?

La réponse vient de Pascal Counilh, Directeur du laboratoire municipal de Dax. “A Dax, explique-t-il, on a su conserver le biotope traditionnel. On considère qu’ici nous ne faisons que poursuivre l’oeuvre de la nature en respectant l’esprit de l’époque où l’on se baignait dans la boue parce que cela faisait du bien. Nous avons assimilé et nous assumons cet héritage”.

UNE MAÎTRISE DE LA QUALITÉ DU PÉLOÏDE

Pour autant, si l’esprit perdure, le temps des bourbiers naturels est désormais bien loin. “Aujourd’hui, poursuit Pascal Counilh, l’algue bleue est cultivée sous serre.
Cela nous permet d’enrichir naturellement la boue en éléments actifs tout en maitrisant la qualité du péloïde. Cette démarche relève de la biologie, du travail de recherche et de laboratoire”. Et toujours cette histoire de rencontre unique cette fois entre une bactérie multimillénaire et des outils de haute technologie, comme si le système d’allumage d’une navette spatiale reposait sur le frottement de deux silex…

ENFIN, À DAX, LA DÉMARCHE DE RETRAITEMENT DU PÉLOÏDE EST ELLE AUSSI UNIQUE.

Prélevé au coeur de la nature, le limon initial retourne aux berges de l’Adour après utilisation. Il sert en effet à combler les carrières d’extraction. Les sites sont ainsi remis en état et bénéficient d’aménagements paysagers. Aujourd’hui, la carrière exploitée de 1995 à 2008 est devenue une chênaie qui commence à avoir fière allure.
Une véritable démarche responsable à la hauteur de la dimension naturelle du péloïde… et qui fait de cette rencontre d’exception un produit véritablement unique.

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le péloïde sans jamais avoir osé le demander… ce pourrait être le titre des visites guidées du centre de production Terdax menées par les guides conférenciers de l’Office de Tourisme.

 

 

 

Donc mes aminautes, voilà un aperçu de la boue " qui soigne "; et puis, il y a l'eau aussi qui coule, à la Fontaine d'eau chaude de Dax, à 60° !

Bien sûr, nous ne plongeons pas dans de telles températures, nous curistes ! Mais la boue, elle, nous est administrée à 40° ! C'est déjà pas mal, je vous assure...et on sue drôlement !  après une telle séance, nous sommes obligés d'avoir une heure de repos entière, dans des salles aménagées à cet effet, avec transat spéciaux............et ? Grand calme !   Après le repos, on continue les autres soins.

Voilà mes amies, donc je voulais, à défaut d'avoir pu vous joindre avant mon départ, vous dire un Grand Bonjour, en vous priant d'excuser ce long silence qui n'était pas synonyme d'oubli !   J'espère que vous supportez bien, toutes, ces affreux changement de temps, et températures depuis un mois ? c'est vraiment fatigant !

Je vous adresse, à toutes, de très, très grosses bises et vous souhaite un bon lundi de Pentecôte !

 

 

Résultat de recherche d'images pour "La fontaine chaude de DAX ?"

 

Image associée

 

Résultat de recherche d'images pour "La fontaine chaude de DAX ?"

 

Image associée

La Fontaine Chaude de Dax

 

 

 

 

 

 

Heureux 1er Mai.....

Le 1 mai 2017, 13:40 dans Humeurs 7

 

Résultat de recherche d'images pour "Gifs Premier Mai"

 

Image associée

 

Premier mai

Tout conjugue le verbe aimer. Voici les roses. 
Je ne suis pas en train de parler d'autres choses. 
Premier mai ! l'amour gai, triste, brûlant, jaloux, 
Fait soupirer les bois, les nids, les fleurs, les loups ; 
L'arbre où j'ai, l'autre automne, écrit une devise, 
La redit pour son compte et croit qu'il l'improvise ; 
Les vieux antres pensifs, dont rit le geai moqueur, 
Clignent leurs gros sourcils et font la bouche en coeur ; 
L'atmosphère, embaumée et tendre, semble pleine 
Des déclarations qu'au Printemps fait la plaine,
Et que l'herbe amoureuse adresse au ciel charmant.
A chaque pas du jour dans le bleu firmament, 
La campagne éperdue, et toujours plus éprise,
Prodigue les senteurs, et dans la tiède brise 
Envoie au renouveau ses baisers odorants ; 
Tous ses bouquets, azurs, carmins, pourpres, safrans, 
Dont l'haleine s'envole en murmurant : Je t'aime ! 
Sur le ravin, l'étang, le pré, le sillon même, 
Font des taches partout de toutes les couleurs ; 
Et, donnant les parfums, elle a gardé les fleurs ;
Comme si ses soupirs et ses tendres missives
Au mois de mai, qui rit dans les branches lascives, 
Et tous les billets doux de son amour bavard, 
Avaient laissé leur trace aux pages du buvard !
Les oiseaux dans les bois, molles voix étouffées, 
Chantent des triolets et des rondeaux aux fées ; 
Tout semble confier à l'ombre un doux secret ; 
Tout aime, et tout l'avoue à voix basse ; on dirait 
Qu'au nord, au sud brûlant, au couchant, à l'aurore, 
La haie en fleur, le lierre et la source sonore, 
Les monts, les champs, les lacs et les chênes mouvants, 
Répètent un quatrain fait par les quatre vents.

 

Résultat de recherche d'images pour "belles images pour 1er Mai ?"

 

Heureux Premier mai à toutes mes chère aminautes,

joies, bonheur, chance

et je vous dis, à très bientôt, avec des milliers de grosses bises.

 

Image associée

 

 

Voir la suite ≫