Créer mon blog M'identifier

Tous ensemble...

Le 14 septembre 2016, 18:00 dans Humeurs 7

 

Bonjour

 

 

TOUS  ENSEMBLE...

 

Que ce soit pour fuir le froid ou la sécheresse, trouver de la nourriture ou un partenaire, une règle prévaut chez les migrateurs : voyager en groupe !

 

 

Spider crab moults

 

Newly-moulted Giant Spider Crab

Panier de crabes...

La carapace des araignées de mer géantes Leptomithrax gaimardii peut mesurer jusqu'à 15 cm de largeur, et l'envergure de ses pattes, 70 cm. Elles vivent à une centaine de mètres de profondeur, au large des côtes ouest de l'Australie.  Lors de la période de reproduction, elles migrent par milliers vers les eaux peu profondes de la côte, où elles peuvent constituer un tapis d'un mètre d'épaisseur.   Les jeunes restent sur des fonds vaseux près du littoral.  En France, sur la côte atlantique, leurs proches cousines, les araignées Maja squinado, repartent au large pendant huit mois, en octobre-novembre, après la période de reproduction.  Une marche qui peut dépasser 150 km.

 

Afficher l'image d'origine

Maja squinado

 

 

Afficher l'image d'origine

 

Afficher l'image d'origine

Générations montantes...

A la fin de l'été, des dizaines de millions de papillons monarques, Danaus plexippus, venus des Grands lacs en Amérique du Nord, franchissent près de 5 000 km en deux mois, pour hiverner dans les forêts du Michoacan, au Mexique.  Au printemps, les monarques se reproduisent, et leur progéniture entame le retour vers le Nord.  Alors que le voyage vers le Sud se fait en une seule fois, le retour s'effectue pour une raison encore inconnue, sur cinq à six générations de papillons.

 

Afficher l'image d'origine

 

Afficher l'image d'origine

 

 

Afficher l'image d'origine

 

Oie des neiges

 

Au pas, à la nage et à tire-d'aile...

Les groupes d'oies des neiges, Chen cerulescens atlantica, comptent jusqu'à 500 000 individus.  Lors de la reproduction ( de début juin à début septembre ), elle vit dans la toundra de l'extrême-Arctique, près des côtes, ou sur les collines, à l'intérieur des terres, mais passe l'hiver sur la côte atlantique des Etats-Unis.  Elles volent à 55 km/h,  avec des pointes à 95 km/h, et est capable de franchir une distance de 1 000 km d'un seul tenant.  Elle nage aussi très bien, et peut marcher 30 km !

 

Afficher l'image d'origine

 

Afficher l'image d'origine

 

 

 

Afficher l'image d'origine

Marche à suivre...

Au printemps, la sardine du Pacifique, Sardinops sagax, quitte les eaux de la Californie pour rejoindre les aires d'alimentation près de la Colombie britannique, à l'ouest du Canada.   Elle retourne vers le sud à l'automne.  Cette migration est une aubaine pour de nombreuses espèces d'oiseaux marins, de poissons ( saumons ), mais aussi de mammifères ( dauphins, baleines à bosse ) dont les migrations saisonnières coïncident avec celles de la sardine.

 

Afficher l'image d'origine

 

Afficher l'image d'origine

 

A group of California Sea Lions feeding on Pacific Sardines offshore Baja, Mexico in the ...

 

 

Afficher l'image d'origine

 

Afficher l'image d'origine

Voyage gastronomique...

Un troupeau de près de 2 millions d'individus, principalement constitué de gnous bleus, Connochaetes taurinus, et de zèbres, mais aussi de buffles et de gazelles, traverse tout au long de l'année les 60 000 km2 de plaines entrele Kenya et la Tanzanie, à la recherche de nouveaux pâturages.  Dans le Parc National du Serengetti, dans le nord de la Tanzanie, cette grande migration forme une colonne de près de 40 km de longueur.  Franchir les cours d'eau aux rives glissantes et infestées de crocodiles, comme le fleuve Grumeti en Tanzanie, ou les rivières Mara et Talec au Kenya, constitue une épreuve redoutable pour les plus faibles !

 

http://us.123rf.com/450wm/andamanse/andamanse1210/andamanse121000006/15584714-crocodile-du-nil-crocodylus-niloticus-dans-l-eau-avec-la-pleine-reflexion-serengeti-tanzanie.jpg

 

Afficher l'image d'origine

 

http://www.stephaniebluche.com/flash/mammiferesterrestreherbivores/webview/LAM_0091.jpg

 

 

 

 

Afficher l'image d'origine

Les femelles et les petits d'abord...

Les caribous d'Amérique du Nord ( Rangifer tarandus ) passent, pour la plupart, l'hiver dans la taÏga.  Toutefois, les individus de la sos-espèce dite " de la toundra " ( du nom des plaines boréales du nord ) migrent au sud.  A la fin du mois d'août, les caribous de la toundra se rassemblent en troupeaux de dizaines de milliers d'individus, et entament un voyage vers des zones d'hivernage où ils s'accouplent.   Les caribous se rassemblent de nouveau au printemps pour la migration vers les aires de mise bas, situées au nord.  Ce sont les femelles gravides ( qui attendent des petits ) qui donnent le tempo.  Les jeunes les escortent, et les mâles ferment la marche.

 

Afficher l'image d'origine

 

Afficher l'image d'origine

jeune...

 

Afficher l'image d'origine

 

Afficher l'image d'origine

 

 

 

Bonjour

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le nouveau temps des Cathédrales...

Le 11 août 2016, 17:39 dans Humeurs 19

 

 

LE  NOUVEAU  TEMPS  DES  CATHEDRALES

 

Les bâtisseurs du Moyen-Age dessinaient des églises en forme de croix.  Au XXe siècle, leurs descendants ont préféré des formes rondes ou cubiques, pour célébrer la foi catholique.

 

 

 

 

Afficher l'image d'origine

BRESIL... Un puits de lumière qui peut accueillir 4 000 fidèles

L'architecte brésilien Oscar Niemeyer n'aimait guère les cathédrales du Moyen-Age, trop obscures à son goût.   " Elles sentent le péché ",, jugeait-il.   Quand il conçut celle de Brasilia, à la fin des années 1950, cet athée décida donc qu'elle serait gaie, lumineuse, " ouverte vers le ciel ".   Et il dessina cette armature circulaire de seize colonnes incurvées, soutenant d'immenses vitraux et pouvant accueillir 4 000 fidèles.   Cette cathédrale a été construite en même temps que la ville qui l'abrite, Brasilia.   Au prix de travaux pharaoniques, cette cité, conçue pour être la nouvelle capitale du Brésil, a surgi de terre en moins de 1 000 jours, entre 1957 et 1960.

 

Afficher l'image d'origine

 

Afficher l'image d'origine

 

 

Fichier:Catedralbrasilia22.jpg

 

 

File:Arctic Cathedral in Tromsoe.jpg

 

 

NORVEGE... Dernière prière avant le pôle Nord

Tromso est la seule ville située au nord du cercle arctique, à 2 000 Km du pôle Nord.  Erigée en 1965 par l'architecte Jan Inge Hovig, son église ( baptisée abusivement cathédrale, car aucun évêque n'y réside ) se compose de onze blocs triangulaires encastrés.  Les fractures qui séparent ces blocs imitent les crevasses traversant les glaciers.  En été, sa façade portant un vitrail de 140 m2 est baignée de jour comme de nuit par le soleil perpétuel du cercle polaire.

 

 

 

Fichier:00jub.jpg

 

Afficher l'image d'origine

ITALIE... Un navire de la Foi solidement arrimé

Pour son architecte Richard Meier, les voiles de béton blanc qui abritent le flanc sud de cette église symbolisent le navire de la Foi...  Plus prosaïquement, elles ont constitué un casse-tête technique.  Il a fallu assembler, par des câbles tendus horizontalement et verticalement, 346 panneaux pesant 12 tonneschacun, pour fabriquer ses trois parois courbes, dont la plus haute mesure 27 m.  Commencée en 1996, l'église a été inaugurée à Rome par le pape Jean-Paul II en 2003, pour les 25 ans de son pontificat.

 

Afficher l'image d'origine

 

Jubilee Church, Rome Richard Meier (architect):

 

 

Cathedrale-Evry IMG 6569.jpg

 

Cathedrale-Evry IMG 6581.jpg

 

 

Clos de la cathédrale, Évry.jpg

FRANCE... Tout en rondeurs à l'image despremières églises

On n'avait pas construit de cathédrale en France depuis 1866, à Gap, quand l'évêque Guy Herbulot décida, en 1992, d'en ériger une à Evry.  La maquette de l'architecte suisse Mario Botta surprit par sa forme ronde, et non en croix comme les cathédrales du Moyen-Age.  Elle rappelait, en revanche, les églises des premiers âges de la chrétienté, comme par exemple le Saint-Sépulcre de Jérusalem, datant du IVe siècle.

 

Cathedrale-Evry IMG 6571.jpg

 

 

 

Image illustrative de l'article Crystal Cathedral

 

Afficher l'image d'origine

 

Les Grandes orgues

 

Crystal Cathedral, Garden Grove-California-United States, Philip Johnson, John Burgee

CALIFORNIE... Des messes version Hollywood

Avec ses 10 000 vitres réfléchissantes, ses fontaines intérieures et son écran géant permettant de suivre la messe depuis un parking voisin, la cathédrale de cristal de Los Angeles a un style assez bling-bling.   Pouvant accueillir 4 900 participants, mais aussi 1 000 musiciens, elle a été construite entre 1977 et 1990 par Philip Johnson, un architecte américain célèbre pour ses gratte-ciel à New-York, Detroit ou Pittsburg.   comme en témoigne sa cathédrale, il était amoureux du verre.  La demeure dans laquelle il s'éteignit à 98 ans était presque exclusivement faite dans ce matériau.

 

Afficher l'image d'origine

l'Intérieur...

 

Afficher l'image d'origine

 

 

Afficher l'image d'origine

 

Image illustrative de l'article Chapelle Sainte-Croix de Sedona

ARIZONA... Une chapelle en plein désert

Marguerite Staude était du genre obstiné.   Bouleversée à la vue de l'Empire State Building, en 1932, à New-York, cette jeune sculptrice décida de construire, un jour, une église futuriste à son image. Pour l'accueillir, elle songea d'abord aux rives du Danube, à Budapest, mais la Seconde Guerre Mondiale vint déranger ses plans.  Alors elle choisit pour décor le " Pays des roches rouges ", en Arizona.   commencée en 1955, la chapelle Sainte-Croix de Sedona demanda 18 mois de travaux.   Elle se dresse aujourd'hui au sommet de deux buttes jumelles.  A leur interstice se fiche une croix géante de béton qui forme l'armature de l'édifice, et qui laisse voir aux fidèles, par de larges vitres, le panorama époustouflant des pitons de grès environnants.

 

Afficher l'image d'origine

 

Afficher l'image d'origine

 

 

<span class="caption_text">Alter inside Chapel of the Holy Cross</span>

 

Afficher l'image d'origine

 

 

 

 

 

 

Petites créatures du folklore des régions...

Le 31 juillet 2016, 14:33 dans Humeurs 14

 

Afficher l'image d'origine

 

Des créatures étranges, et folkloriques

 

Ces créatures assez étranges peuplent le folklore de nos pays. Elles enchantent nos régions !

 

 

Afficher l'image d'origine

Le BECUT... un géant des Landes

On raconte que la dune de la plage de Contis, une petite ville des Landes, est l'endroit où a été enseveli l'ogre Bécut.  Si ses restes ont depuis longtemps disparu, la nature a gardé la trace de l'évènement légendaire.  Les circonstances de la la mort de ce géant de dix quintaux ( 1 tonne ! ) sont encore incertaines, tout comme l'origine de son nom ( créé à partir du gascon becut, personne gloutonne, ou des formules " ceux qui ont vécu " ou " pourvu d'un bec " ). Une choseest sûre : il ne terririse plus les bergers des alentours, ni les enfants ni les jeunes filles.  Il n'a toutefois pas été facile à capturer car, malgréson oeil unique situé sur le front, bécut courait aussi vite que le vent.  Le diable lui avait, en effet, pincé les jambes à la naissance, les rendant de cette manière, infatigables !

 

 

Afficher l'image d'origine

 

Bergers des Landes...d'antan !

 

Unclassified - Delcampe.fr

 

Afficher l'image d'origine

 

 

La VOUIVRE... une vipère jurassienne

Représentée sous la forme d'un serpent aux ailes de chauve-souris, la vouivre ( du latin vipera, vipère ) appartient au monde du folklore jurassien.   Oubl;iée un temps, elle refait parler d'elle en 1941 dans le roman qui porte son nom, signé Marcel Aymé.  Tout le charme de cette créature tient à l'escarboucle portée sur son front dont l'éclat laisse des trainées de feu dans la nuit.   Celui ou celle qui parviendrait à s'en emparer serait à jamais riche et heureux.   Il suffit pour cela d'être patient et d'attendre que la créature se désaltère ou se baigne dans une rivière.  Elle dézpose alors cette pierre précieuse aux pouvoirs inconnus sur la rive, cachée sous une touffe d'herbe.

 

Vouivre représentée dans Saint Georges et le dragon de Paolo Ucello, 1450

 

Photographie d'un paysage de printemps autour de la ville de Saint Claude dans le Jura

Paysage du Jura....ville de Saint-Claude

 

 

Fichier:Dahu3.gif

Le DAHU... venu des Alpes

Ses pattes plus longues d'un côté que de l'autre lui permettent de vivre à flanc de montagne, mais le condamnent à toujours avancer dans le même sens.   Cet animal imaginaire a été créé pour se moquer de chasseurs crédules, venus de la ville.  Les locaux leur conseillaient de s'approcher derrière un dahu, et de siffler.  La bête, surprise, se retournait vers le bruit et, déséquilibrée, dévalait la pente.  Il ne restait plus à ceux, postés en contrebas et munis d'un sac, de le capturer.  Il semblerait qu'une malformation observée dans les Alpes, sur certains chamois, soit à l'origine de cette farce.   Quant à son nom, c'est encore un mystère...

 

Afficher l'image d'origine

 

 

Afficher l'image d'origine

chamois, accroché au flanc de la montagne, dans les Alpes...

 

 

Afficher l'image d'origine

 

La ronde des Farfadets, peinture de David Ryckaert III (en) (1612-1661)

 

Le FARFADET... de la Provence au Poitou

Seuls ceux qui ont su conserver leur âme d'enfant sont capables de les voir !  Hauts de quelques dizaines de centimètres, ces petits lutins domestiques, à la figure de vieillard réparent les outils et surveillent les animaux.   Espiègles, ils sont aussi amateurs de farces en tout genre, mais jamais malveillantes !  Leur nom est copié, au cours du XVIe siècle, sur un mot provençal ( fadet, peut-être issu de fada, fée...).   Etrange puisque les farfadets appartiennent surtout au folklore vendéen et poitevin.  Aujourd'hui, ils sont moins évoqués.  Seul le mot est parfois utilisé pour qualifier un homme vif et frivole.  Le souvenir sans doute du caractère fantasque de ces esprits follets.

 

 

Afficher l'image d'origine

 

 

 

Afficher l'image d'origine

 

La LUMERETTE... un feu follet du Nord

Selon la légende, c'est dans les bois de Puilly, au coeur des Ardennes que vivent les annequins, aussi appelés lumerettes ( petite lumière en patois local ).  Mieux vaut passer son chemin devant ces lutins, hauts comme la flamme d'une bougie.  Car, malgré  leur apparence avenante, ces êtres sont malfaisants.  Devant les voyageurs égarés, ils entament une ronde et finissent par faire disparaitre les malheureux.  Seule parade pour échapper à ce sort cruel, se jeter à terre, cacher son visage et attendre le jour afin que ces poisons rejoignent leur abri.  D'autres sources conseillent d'entonner quelques prières.  A bon entendeur...

 

Afficher l'image d'origine

Les Ardennes, bois, forêts, jolies croisières sur la Meuse...

Afficher l'image d'origine

 

Résultat de recherche d'images pour "la lumerette, du nord"

 

 

Afficher l'image d'origine

 

 

 

 

Voir la suite ≫